Un piratage informatique frappe les opérations de Transnet

Cyber hack hits Transnet’s operations

L’opérateur logistique et portuaire d’État Transnet a été touché par un cyber-piratage apparent, avec son système informatique, plusieurs de ses sites Web et son système d’exploitation vital de terminal à conteneurs Navis hors ligne jeudi matin.

Moneyweb a été alerté du problème par des initiés concernés de l’industrie du fret, qui se sont plaints de l’impossibilité pour les camions d’accéder aux terminaux à conteneurs de certains ports.


INITIÉOR

Abonnez-vous pour un accès complet à tous nos outils de partage de données et de confiance unitaire, à nos articles primés et soutenez un journalisme de qualité dans le processus.

Le groupe Transnet a publié plus tard jeudi une déclaration confirmant qu’il “vivait une perturbation sur son réseau informatique”, mais il n’a fait aucune mention si cela était lié à une cyber-attaque.

Une lettre aux clients jeudi matin de la division Transnet Freight Rail (TFR), vue par Moneyweb, indique que « Transnet rencontre actuellement un problème avec certaines de ses applications informatiques ».

« Nous avons dû les fermer [the IT applications] vers le bas pour identifier la source du problème.

“Nous avons activé nos plans de continuité des activités afin de contenir tout impact négatif sur les opérations”, ajoute la lettre.

« Nous nous efforçons de réduire les temps d’arrêt afin de garantir que les systèmes soient à nouveau opérationnels dès que possible », note-t-il.

L’étendue totale de la perturbation informatique n’est pas claire. Moneyweb n’a pas pu accéder jeudi au site Internet du groupe ainsi qu’aux sites Internet de plusieurs de ses divisions, dont TFR et Transnet Port Terminals (TPT).

La division TPT exploite les terminaux portuaires du pays, y compris les terminaux des principaux ports à conteneurs comme Durban, Ngqura (Eastern Cape) et Cape Town.

TPT a envoyé une lettre similaire aux clients jeudi matin sous le nom de TFR.

La panne informatique n’aurait pas pu arriver à un pire moment pour Transnet, après les émeutes et les troubles de la semaine dernière au KwaZulu-Natal et dans certaines parties du Gauteng, qui ont mis fin à certaines de ses opérations.

Les opérations ont depuis redémarré, mais le problème informatique affecte certaines de ses opérations.

“Transnet Ltd SOC connaît actuellement une interruption de certaines de ses applications informatiques, et la source de ce problème est en cours d’identification”, a déclaré le groupe dans un communiqué envoyé via Whatapp à Moneyweb.

« Tous les plans de continuité d’activité ont été activés. Les opérations dans l’ensemble du groupe se poursuivent, les divisions Freight Rail, Pipelines, Engineering et Property rapportant une activité normale », a-t-il ajouté.

« Terminaux portuaires [TPT] sont opérationnels dans tout le système, à l’exception des terminaux à conteneurs, car le système NAVIS du côté du camionnage a été affecté », a cependant souligné Transnet.

“Dans le Cap oriental, les opérations du terminal ont été interrompues en raison de conditions météorologiques défavorables et se poursuivront manuellement une fois que cela sera sûr”, a-t-il déclaré.

« L’Autorité portuaire continue de fonctionner et les navires entrant et sortant des ports sont enregistrés manuellement. Les clients ont été informés de la perturbation et sont impliqués tout au long du processus », a déclaré Transnet.

“Des travaux sont en cours pour réduire les temps d’arrêt afin de garantir que les systèmes concernés sont à nouveau opérationnels dès que possible”, a-t-il réitéré.

https://www.moneyweb.co.za/news/industry/cyber-hack-hits-transnets-operations/

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts